Première fois en avion

767-300 de Boeing d’Air Canada Rouge
767-300 de Boeing d’Air Canada Rouge

Vous allez vous  »crasher » ai-je entendu en blague à quelques reprise.

Eh oui, elle a réussi à me faire monter dans c’est machine infernal qui ne touche pas le sol, hihi. 

Le processus c’est bien déroulé. L’entrée à l’aéroport, nous enregistrer, passer les douanes et ce rendre à notre porte d’embarquement. Je suis de plus en plus nerveux au fur et à mesure que l’heure avance. 

Maintenant, il faut embarquer dans l’avion, alors nous passons la porte pour descendre le passage qui mène à la dite chose volante. Je regarde ma femme et lui dis : j’ai vraiment envie d’y aller, mais j’ai aussi vraiment envie de virer de bord et retourner à la maison. La peur tout simplement ne sachant pas à quoi m’attendre. 

Nous embarquons sans trop de soucis. Nous ne somme pas loin du cockpit. Nous avons la classe affaire devant nous, qui consiste a 3 ranger de 2 sièges, même chose à gauche. Ensuite il y à nous, 3 bancs, Koralie au bord de l’allée, moi au centre et un *gentils Mr à ma droite côté hublot.

*vous comprendrez un peu plus tard dans le texte pourquoi je dis gentil Mr.

Nous attendons que tous soient embarquer. Le message des agentes de bords ainsi que du Capitaine de vol ce font entendre. L’avion recule pour ensuite commencer à rejoindre la piste de décollage. Prenez note que je suis toujours nerveux car je ne sais pas à quoi m’attendre, n’y au décollage, n’y une fois en vol.

L’avion avance doucement sur la piste ce place dans le bon angle et d’un coup j’entend les moteurs accélérer et je me sens reculer un peu dans mon banc car nous venons de prendre beaucoup de vitesse. Je mâche ma gomme et tiens le côté de mon banc ainsi que la main de ma femme. Et voila nous montons.

Après quelques minutes dans les airs, je dirais peut-être 15 ou 20, l’avion se stabilise pour ce remettre droits, pour finalement atteindre 36 000 pieds.

Photo prise du hublot de mon avion

Hey, 36 000 pieds, moi qui ai le vertige au max dans la vie, même pas capable de monter sur une chaise de cuisine sans branler des jambes hihi. La je suis si haut, mais je m’aperçoit que sa ne me dérange pas tant que ca puisque ce n’est pas le même type de hauteur. Je ne dis pas que je capote la dessus, mais au moins ça ne m’affecte pas sur ce point.

Tout va bien, un peu de maux de cœur et d’étourdissements mais ça j’en ai aussi en auto, mon système est mal fait pour cela faut croire, surtout si j’essaie de lire ou de regarder des vidéos.

Un autre petit bout de fait, mais ne sais pas nous sommes en haut de ou.

À un moment donner, le capitaine annonce que nous amorcerons notre descente sous peu et que nous arriverons sur la piste vers 17h24 ( si ma mémoire est bonne ). Que nous sommes à 200 Km de notre destination. Ça voulais dire environ 200 Km en 15 minutes, rapide hihi. Je reprend donc une gomme pour essayer de pas avoir trop de problème avec mes oreilles.

Tout va bien, l’avion descend par palié et ensuite commence ça descente final, du moins c’est ce que je pense. Regarde par le hublot et vois des orages à ma droite… Regarde à gauche soleil… Un peu de turbulence… Et voila que l’avion fais deux  »droppe » vers le bas. ( je ne sais pas comment dire autrement). 

À partir de ce moment je m’agrippe au banc devant et ma main gauche branle comme pas possible. Et en plus l’avion repart les moteurs pleines puissance pour remonter. Je sais quand regardant les autres personnes et les agentes de bord ne rien changer, qu’il n’y a surement aucun problème, sauf que moi, c’est mon premier vol et la panique s’installe.

Ma femme me tien la main gauche et tente de me rassurer au maximum et c’est ici qu’entre aussi en jeu le gentils Mr à ma droite, qui tente aussi de me rassurer et essaie aussi de me montrer par le hublot les étapes que l’avion fais.

En fait, l’avion doit remonter car trop de vent pour atterrir et doit faire un espèce de demi cercle sur une longue distance pour ce replacer vers une autre piste pour atterrir plus sécuritairement. 

Tout ce temps Femme et gentils Mr m’aide, me parle, tente de me calmé. Sa fonctionne un peu, mais dans ma tête la panique est installer donc dur de me calmé vraiment.

Le gentils Mr me montre dans le hublot que les avions sont de plus en plus proche et ma femme me dis nous sommes aveille de toucher terre.

Voila, nous touchons terre. Malgré tout, ça ma pris un bon 20 minutes à ne plus branler et avoir mal au cœur et être étourdie.

J’ai quand même bien aimé mon expérience. Et je veux repartir en voyages.

Nous voila sur terre au Mexique.

Autoroute Mexique, Cancun 2018

Je ferais une série d’articles prochainement sur le voyage, rester à l’affut.

2 pensées sur “Première fois en avion

  • août 7, 2018 à 8:48
    Permalink

    Wow c’est bien décrit….
    Un gros bravo pour avoir surmonté ta peur : )
    Tu vas pouvoir voyager et voir plein de belles choses.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.